Le fonctionnement des automates

Les automates mécaniques sont semblables à plusieurs objets fonctionnant mécaniquement comme l’horlogerie, les minuteurs, les métronomes…

on peut simplifier les mécanismes en quatre différentes parties.

 

 

 

 

 

 

 

La source d’énergie

La première partie, les sources d’énergie, elle permet d’alimenter le mécanisme.

Les principales sources sont les poids moteurs, les ressorts et la main humaine.

D’autres sources sont rarement utilisées aujourd’hui comme l’eau, le sable et le vent.

La transmission

La transmission permet d’envoyer la force aux systèmes de régulation. Dans le cas des automates, il envoie la force au système que l’on veut faire où bouger.

En horlogerie, on utilise des mobiles que l’on peut grossièrement simplifier en disant que ce sont deux roues de tailles différentes.

Hors horlogerie, beaucoup de systèmes sont utilise:

  • les poulies courroies
  • les roues non régulières,
  • les cames…

La régulation

En horlogerie, on peut dire qu’il agit de la pièce maîtresse, elle influe sur les mécanismes de plusieurs manières. La fonction la plus importante est la précision de fonctionnement. Aujourd'hui, avoir une montre qui indique deux heures de retard n’est pas admissible.

En ce qui concerne les automates, la régulation n’est pas aussi importante, car tous les automates n’en ont aucune, comme pour les girouettes, qui fonctionnent quand il y a du vent et s’arrêtent quand il n’y en a pas.

L’affichage

L’affichage et l’ensemble des informations rajouté au mécanisme pour donner une information

Les aiguilles qui indiquent l'heure sont principalement utilisés en horlogerie.

Mais il existe une grande variété de système :

  • les sons, les cloches, les gong qui sonne
  • les personnes qui bougent