Qui somme nous

Depuis 2016, nous concevons, et fabriquons des objets miniatures principalement des automates mécaniques, entièrement façonnés dans notre atelier en France.

Qu’est-ce qu’un automate

Un automate est une chose qui répète un mouvement qui aujourd’hui peut représenter soit :
•    des machines industrielles qui font des tâches de manière automatique, assemblage de composants, découpent…  
•    les vitrines animées présentes au moment des fêtes de Noël,
•    mais il existe aussi les automates qui représentent des personnages, des animaux, des scènes animées.
•    des jeux (jouet) animés.
Le métier de fabricant d’automates
Le métier de fabriquant d’automates mécaniques fait partie des nombreux métiers en voie de disparition. Il en existe de nombreuses raisons :
•    la méconnaissance de ce métier.
•    aucune formation en France
•    le nombre important de matériaux utilisés…

Depuis l’antiquité, les automates ont été construits avec un grand nombre de matériaux très différent.
On peut citer par exemple :
•    les métaux ; acier, cuivre, laiton
•    les matières naturelles, le bois, comme moyen d’alimentation (voir le fonctionnement des automates) : le sable, l’eau, le vent
•    autres matériaux comme le verre, le papier, le tissu, l’électrique l’électronique…

En effet, la fabrication d’automates nécessite une collaboration de nombreux corps de métiers.

Le choix des méthodes de fabrications

Aujourd’hui, la fabrication d’un objet peut se faire de nombreuses manières.
Il existe une multitude de moyens :
•    la sous-traitance, faire confectionner par d’autres personnes
•    La fabrication autonome faite par les machines,
•    fabrication avec des outils manuels…

De la même manière en France, un artisan a ce choix.
La désignation « artisan » représente une personne diplômée dans le métier soit qui a travaillé 3 ans dans ce métier.
En effet dans certains secteurs de l’artisanat l’on voit les artisans qui fabriquent des produits, qui sont totalement identiques. Les industrielles font des produits avec de petites erreurs pour faire penser qu’ils ont été faits à la main.
Nous avons décidé de faire travailler de manière manuelle en employant des techniques de travail antiques et moyenâgeuses.
Nous pensons que l’artisan ne doit pas effacer la totalité des traces de son travail. C’est pour cela qu’on laisse quelques traces généralement d’outil.
 Cette méthode de fabrication place l’artisan au cœur de l’ouvrage ce qui permet toujours la création d’objets uniques, que ce soit pour des objets de petites et moyennes séries, ou des pièces uniques ainsi que des objets personnalisés.

Le problème des techniques anciennes

La fabrication selon des techniques anciennes peut poser de nombreux problèmes :
1.    de norme et réglementation :
•    de la loi de l’offre et de la demande, des alliages [composition] de métaux qui ne sont plus fabriqués
•    Les différentes réglementations, nationales, européennes et internationales nous limitent aussi sur l’utilisation d’espèces en voie de disparition et protégées, les recettes de travail anciennes, dont les ingrédients sont aujourd’hui classés dans les catégories cancérigènes, polluants environnementaux comme du cyanure, du mercure.

2.    de technique :
•    Le dernier problème est dans les techniques, comment travaillait-il ? Avec quel outil ?
•    Malgré les recherches archéologie et [l’archéologie expérimentale] et les nombreux ouvrages et reste et restera toujours des interrogations, on peut faire des suppositions, mais on ne sera jamais sûr à 100 %, car le bois, terre crue et de très nombreuses matières se dégradent et disparaisse dans le temps.
•    Il est parfois difficile de retrouver ces techniques malgré de nombreuses sources,
•    des alliages [composition] de métaux qui ne sont plus fabriqués,
•    de main-d’œuvre [certaines techniques nécessitent beaucoup de personnes pour être employées]

3.    de sources d’informations :
•    La datation d’un objet ou d’une technique ancienne peut se faire en employant des documents anciens.
Or dans ces documents, il existe des informations contradictoires, des éléments parfois totalement faux, ou parfois il n’existe plus ou pas de documents.

Pour en savoir plus :

 

Automate et horlogerie

L’horlogerie et les automates on plusieurs point commun, une histoire commune des caractéristiques commune.

Matière et techniques

La principale matière première que nous utilisons est le fer ou l’acier. L’acier ancien est un matériau totalement différent de l’acier moderne. Par leur méthode de production différente, on a des caractéristiques parfois opposées.
Les outils ont évolué en même temps que les métiers, les époques. Même si des outils comme le marteau sont restés pour certains métiers identiques nous sommes obligés de les fabriquer puisqu’ils ne sont pas adaptés au travail miniature.